Projets de protection du climat

Le portefeuille de projets climatiques de Swiss Climate englobe des aspects variés dans différentes régions (en Suisse et dans le monde): production d’énergie renouvelable, reforestation et protection des forêts, distribution de réchauds aux foyers, projets de biomasse ou évitement du méthane. Tous les projets répondent à nos critères de qualité élevés. Leurs effets supplémentaires sur d’autres objectifs de développement durable (ODD) sont également variés. Nous vous proposons aussi volontiers d’autres projets de protection du climat qui ne font pas partie de notre portefeuille et qui sont taillés à la mesure de vos besoins. Tous les projets répondent à nos critères de qualité élevés. Leurs effets supplémentaires sur d’autres objectifs de développement durable (ODD) sont également variés. Nous vous proposons aussi volontiers d’autres projets de protection du climat qui ne font pas partie de notre portefeuille et qui sont taillés à la mesure de vos besoins.

angle-left Protection du climat et exploitation durable des forêts suisses

Protection du climat et exploitation durable des forêts suisses

Le projet assure le stockage du CO2 et une gestion durable des 7'279 ha de forêt dans le canton de Schwyz. Ceci permet de protéger le climat, conserver la biodiversité dans les forêts helvétiques ainsi que de générer du bois énergie pour une production énergétique durable. En outre, les contributions du projet soutiennent également les espaces boisés afin d’assurer leur fonction de protection contre les dangers naturels et de zone de loisirs.

Standard du projet: SC-FCS

Descritpion du Projet

Au cours de leur vie, les arbres absorbent le CO2 de l’air et le stockent dans leur biomasse. Les forêts régionales contribuent donc de façon importante à la protection du climat en Suisse. Afin qu’elles puissent assurer leur fonction de source de bois, de protection et de zone de loisirs, une gestion durable de ces forêts est indispensable.   

Sans la contribution des projets, la gestion des surfaces boisées de l’association schwyzoise de l’Oberallmeind est déficitaire. Les réserves de bois stagneraient et une croissance durable serait impossible.

Grâce à ce projet, les réserves de bois existantes ont pu passer de 281 m3/ha à 300 m3/ha. Ceci implique donc également une hausse du CO2 emmagasiné.

La corporation forestière peut donc, via le projet, générer du « bois énergie » durable à partir des matériaux issus de ces forêts, sans amoindrir à long terme les réserves de bois. Le bois est traité localement et utilisé pour produire de l’énergie renouvelable dans la région.

En outre, les contributions du projet favorisent la conservation de la biodiversité des milieux forestiers, qui peuvent également assurer leur fonction protectrice contre les dangers naturels.

Avantages sociaux et économiques

  • La production de « bois énergie » est favorisée, ce qui contribue localement à l’expansion des énergies renouvelables et respectueuses du climat. La création de valeur reste donc régionale.
  • L’entretien des routes dans le cadre du projet permet d’inclure les Alpes et d’autres territoires dans l’agriculture ainsi que le tourisme.
  • La population est informée gratuitement lors de formations et excursions régulières dans la forêt. Le projet est donc largement accepté par la population locale.
  • Le projet contribue à améliorer la situation sociale et économique des salariés d’exploitations forestières.
  • Etudiants et apprentis peuvent suivre une formation dans le cadre du projet, lui conférant par la même un mandat d’enseignement.

Aspects environnementaux

  • La forêt est exploitée de façon durable, ce qui permet la conservation de ses fonctions (protection naturelle, régénération, protection des nuisibles, biodiversité, loisirs, etc.).
  • L’exploitation durable des forêts protège la faune et la flore indigène tout en favorisant la biodiversité.
  • Résultant de l’expansion des réserves de bois, la présence d’arbres plus vieux et plus volumineux s’accroit.
  • Les propriétaires de projet mettent en place des réserves forestières attenantes au périmètre de l’exploitation.
  • Pour préserver les surfaces agricoles, les propriétaires de projet entreprennent la renaturation de tourbières et débroussaillent les marais.

Lieu

Impressions